Bains Deligny

Bains Deligny, Contre-allées, 2014 (plaquette), 31 pages        Bains deligny

 

1.

Est-ce pour ne pas retenir les souvenirs terre,

                                                 Corps enchevêtrés,

Ce pas facile qui déjà sa jeunesse émaille ?

                                      Marie fréquemment s'en va

Cette splendeur adorer, les moirures de l'eau,

             Leur alternance bleu/blanc, bleu/noir,

                                          noir/bleu, noir/blanc.

 

Elle, aux bains Deligny, qui flotte, y trouve

un délassement

                                          - Elle en bâille -               

Tandis que s'évanouit le sillage aux angoisses.

 

                                                        Mais c'est vrai,

Il y a encore ce fluide à ressentir :

       Quand tout un vitrail entre les doigts vous

                                                                        glisse.

 

Sous, impavides, les regards - messieurs les

maîtres-nageurs en haut -

                     Les muscles recentrés sur leur cible

Il faut se mouvoir,

     Joindre les mains dans la brasse, cette prière

                                                       générale du corps,

En mouvement vers

                         Les trente centimètres plus loin

Dans cette mission possible/impossible :

déplacer l'eau.